507009089.jpg
507009089.jpg

AERO JOURNAL N.89 - LA RICHTHOFEN A DIEPPE

Codice: 507009089

€ 10,00

LA « RICHTHOFEN » À DIEPPE

La JG 2 le 19 août 1942

La Jagdgeschwader 2 « Richthofen » s’est distinguée avec brio au combat tout au long de la Seconde Guerre mondiale, mais son jour de gloire intervient le 19 août 1942, lorsque la Wehrmacht s’oppose au débarquement désastreux des Alliés à Dieppe connu sous le nom d’opération « Jubilee ». Le raid sur Dieppe est marqué par une tentative signifi cative des Alliés d’entraîner la Luftwaffe dans un combat au-dessus de la Manche et la Jagdgeschwader 2 est au coeur de l’incessante mêlée ce jour-là. C’est une journée très éprouvante pour les aviateurs des deux camps, au cours de laquelle ils participent à quatre ou cinq missions. Au coucher du soleil, la Geschwader « Richthofen » revendique un total stupéfi ant de 60 victoires aériennes, mais déplore aussi de sérieuses pertes dans ses rangs.

+SCHUMACHER & GRABMANN

Les « papys » de la Luftwaffe

Chaque arme de la Luftwaffe a formé son type de combattant. Tous les corps (chasse de jour, chasse de nuit, aviation d’assaut…) comptaient d’éminents pilotes qui, par leur sens tactique, leur esprit combatif ou leur bravoure, dominaient de très loin la masse des braves. D’autres reçurent la Croix de chevalier plus pour la conduite de leur unité que pour leurs actions personnelles. Tel fut le cas des Kommodore Walter Grabmann et Carl-August Schumacher. Le premier se révéla au sein de la Legion Condor puis sur biplace Bf 110 lors des combats à l’Ouest, le second au cours de patrouilles sur la baie d’Allemagne.

+ UN SCANDALE EN BOHÊME

La bataille aérienne de Merklín

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, la Tchécoslovaquie tombe dans le giron soviétique et devient l’un des États gardiens du « rideau de fer ». Toutefois, ses forces aériennes sont squelettiques et équipées de matériels obsolètes. Le pays se lance alors dans une politique de défense volontariste qui, avec l’aide de Moscou, portera ses premiers fruits le 10mars 1953 au-dessus de la frontière avec la RFA (République fédérale allemande).

L'AXE EN EXTRÊME-ORIENT

Les forces aériennes alliées du Japon (Partie 2)

Après avoir étudié les (maigres) forces aériennes des États fantoches pronippons du Mandchoukouo et du Gouvernement national réorganisé de la république de Chine, nous continuons avec la Royal Thai Air Force (RTAF) du royaume de l’Éléphant blanc, seul pays réellement indépendant s’étant allié à Tokyo durant la Seconde Guerre mondiale. Entretenant l’esprit de revanche né des importantes concessions territoriales accordées à la France et à la Grande-Bretagne le siècle précédent, le régime fascisant du général-Premier Phibun Songkhram se lance d’abord dans une guerre régionale contre l’Indochine française, puis dans la conquête de la Malaisie et de la Birmanie aux côtés des Japonais au déclenchement de la guerre d’Asie-Pacifi que.

+ UNE JOURNÉE EN ENFER

Témoignages d’équipages de Dornier Do 17

Après le Kanalkampf, débute le 13 août 1940 la « vraie » bataille d’Angleterre, la vaste campagne de bombardement lancée par la Luftwaffe sur le pays et qui prend le nom, en ce qui concerne ce premier jour d’offensive aérienne, d’« Adler Tag » (le jour de l’aigle). Dès le départ, l’opposition offerte par la chasse de la RAF est féroce et les pertes des bombardiers allemands sont très lourdes. Le 18 août, un nouveau raid aérien majeur est prévu sur l’Angleterre. Il vise entre autres les bases aériennes de Kenley et de Biggin Hill, le but étant de mettre à genoux le Fighter Command britannique.

Lingua

FRANCESE

Illustrazioni

Riccamente illustrato

Misure

21 x 30

ISBN

Della stessa collana...