507013091.PNG
507013091.PNG

TNT N.91 - COULEZ LE NIMITZ!

Codice: 507013091

€ 10,00

DISPONIBILE FINE GIUGNO 2022

+ Coulez le Nimitz

Et si la troisième Guerre mondiale avait eu lieu ?

Durant la Guerre Froide, les groupes aéronavals (GAN) américains sont considérés comme la cible principale de la flotte de surface, des sous-marins et des bombardiers lourds soviétiques. En effet, outre la possibilité de déployer sur n’importe quel point du globe une puissante aviation, ils peuvent efficacement protéger les convois transportant des hommes et du matériel des ports américains vers l’Europe. Le déclenchement d’une Troisième Guerre mondiale aurait donc certainement vu les Soviétiques se mettre en chasse des porte-avions ennemis. Pour ce faire, plusieurs tactiques, mettant en oeuvre des bombardiers, des sous-marins et des navires de surface, tous lourdement armés de missiles, sont imaginées et c’est ce que ce dossier se propose d’analyser par le biais d’une histoire alternative, et forcément romancée, mettant aux prises le CVN-68 USS Nimitz avec la quasi-totalité de l’arsenal aérien et marin russe. Un choc titanesque qui aurait été sans contestation possible l’un des événements majeurs d’un conflit opposant l’OTAN et le Pacte de Varsovie dans les années 1980.

+A33 EXCELSIOR, TANK, HEAVY ASSAULT

Le remplaçant mort-né du Churchill

Audébut de l’année 1941, les Anglais constatent que le développement du Tank, Infantry, Mk. IV (A22) Churchill est loin d’être satisfaisant. Développé comme un « pur » char d’infanterie, il est très lent avec 27 km/h sur route et surtout, il manque cruellement de fiabilité. Dans un même temps, pour remédier aux faiblesses des premiers Cruiser, dont la première version date de 1934, à savoir un faible blindage, un armement insuffisant (canon de 40 mm) et, surtout, une fiabilité médiocre (!), est lancé le projet du Cruiser Tank Mk. VIII A27M Cromwell. Si la mise au point de ce dernier va s’avérer laborieuse, ses composants mécaniques sont jugés suffisamment performants pour servir de base à un nouveau char lourd susceptible de remplacer le Churchill.

LES AUTOMITRAILLEUSES MINERVA

Innovations à la sauce belge

Lorsque la Deutsches Heer viole la neutralité de la Belgique, le 4 août 1914, son armée passe pour une petite force sous-équipée. Même si cette croyance est en partie justifiée, les Belges, outre une combattivité à toute épreuve, vont pourtant innover en lançant sur les troupes du Kaiser toute une série de véhicules blindés improvisés, dont une trentaine d’automitrailleuses Minerva. Certes, des engins de ce type avaient déjà été utilisés par l’Armée italienne lors du conflit italo-turc de 1911-1912. Mais il s’agit ici d’une première lors d’une guerre intraeuropéenne.

+ LE CANON DE 76,2 MM F-22 Obr. 1936

Tout sauf Universel

Par le premier plan quinquennal amorcé en 1928, Moscou affirme son rééquipement. Ce « grand bond en avant » se caractérise par une avalanche de commandes, parfois peu réalisables. L’une d’elle concerne le canon divisionnaire F-22 Obr. 1936 (modèle 1936) de 76,2 mm, dont il est attendu qu’il combine les fonctions de pièces de campagne et d’arme de défense antiaérienne. Il en résulte une longue mise au point, marquée par les contre-ordres et les intrigues propres à l’Union soviétique du milieu des années 1930. Bien que le F-22 de série demeure perfectible, il n’en reste pas moins pionnier pour l’artillerie de moyen calibre à haute performance balistique, ainsi que pour son architecture optimisée pour la guerre mécanisée.

+ GUERRE EN UKRAINE

Les matériels de la bataille du Dombass

Commencée dans la nuit du 23 au 24 février 2022, « l’opération militaire spéciale » lancée par les Vooroujionnye sily Rossiïskoï Federatsii (forces armées de la Fédération de Russie) et visant à s’emparer de l’Ukraine n’a pas vraiment abouti aux résultats escomptés par le Kremlin du fait d’une mauvaise stratégie, basée sur des renseignements erronés concernant l’état d’esprit du peuple ukrainien, et de tactiques approximatives. Devant la forte résistance opposée par les Zbroyni Syly Ukrayiny (ZSU, forces armées de l’Ukraine), l’Armée russe a redéployé son dispositif, en se retirant notamment de la région de Kyiv, pour concentrer la majorité de sa puissance de feu dans le Donbass en vue de finaliser la conquête des oblasts de Donetsk et de Louhansk. Le 18 avril 2022 commence alors la bataille du Donbass qui, outre l’affrontement de deux volontés, est également un choc des matériels. Et les informations données par les médias généralistes manquent souvent de précision et ne permettent pas de se faire une idée nette du potentiel des armes déployées en Ukraine. Retour sur quelques équipements majeurs des belligérants, qu’ils soient d’origine nationale ou occidentale.

Lingua

FRANCESE

Illustrazioni

Riccamente illustrato

Misure

21 x 30

ISBN

Della stessa collana...