U-172 - AVEC CARL EMMERMANN DANS LES CARAIBES, AU CAP ET A RIO

Autore: Luc Braeuer

Codice: 547032

€ 29,50

Storia illustraStoria illustrata delle missioni e degli affondamenti del sommergibile tedesco U-172 dI Carlo Emmermann: Caraibi, Città del Capo, Atlantico, e Rio.

---

Quand l’U-172, commandé par Carl Emmermann, quitte le port de Kiel le 22 avril 1942, la seconde période faste de l’arme sous-marine allemande se termine avec la mise en place des convois par les Américains le long de leurs côtes. 

Depuis le début du conflit, les moyens de lutte anti-sous-marine, mis en place par les Alliés, se sont considérablement accrus : développement du radar embarqué, multiplication des escorteurs et des avions, décryptage des messages radios des sous-marins... De ce fait, les conditions de combat se sont sérieusement dégradées côté allemand… Pourtant, en seulement quatre patrouilles de combat, de mai 1942 à septembre 1943, l’U-172 de Carl Emmermann va couler 26 navires et ainsi dépasser le chiffre de 150 000 tonnes de bateaux alliés détruits. 

L’U-172 se place ainsi au 15e rang des U-Boote ayant obtenu le plus de résultats, un bilan exceptionnel à cette époque du conflit. En premier lieu parce que ce sous-marin va rejoindre des secteurs particulièrement lointains où des succès sont encore possibles : les Caraïbes pour la première mission ; Le Cap en Afrique du Sud pour la seconde, où il participe à une attaque surprise dans une zone où aucun U-Boot ne s’était aventuré jusqu’alors ; le centre de l’Atlantique pour sa troisième mission où deux convois sont pourchassés en meute jusqu’aux côtes africaines ; les côtes du Brésil pour la quatrième, d’où il sera le seul à revenir sur 7 U-Boote engagés… 

Ensuite, parce que le commandant est efficace et très aimé de ses hommes : des membres d’équipage soudés autour de leur chef qui les garde précieusement avec lui d’une mission à l’autre. A l’issue de sa 4e mission de combat, Carl Emmermann est le 25e commandant de l’arme sous-marine décoré de la Croix de Chevalier avec feuilles de chêne. 

Il accepte un poste à terre et devient chef de la 6e flottille à Saint-Nazaire début novembre 1943. L’U-172, qui a déjà survécu à 12 attaques aériennes ou maritimes, repart pour sa 6e et dernière patrouille...

Lingua

FRANCESE

Illustrazioni

Riccamente illustrato

Pagine

192

Misure

21 x 30

Rilegato

SI

ISBN