TNT N.65 -STUG III, LE DERNIER GUERRIER

Codice: 507013065

€ 10,00

Noto periodico francese dell’editore Caraktère ricco di interessanti articoli e abbondantemente illustrato con materiale iconografico anche inedito.

IN QUESTO NUMERO:

Sturmgeschütz III Ausführung G

Le dernier guerrier

Moins souvent mis en avant que les puissants Tiger et Panther, le Sturmgeschütz III Ausführung G est l’ultime version d’un canon d’assaut dont la carrière opérationnelle a commencé en mai 1940. Décrié par Guderian, qui le trouve inutile, ce blindé fiable et bien armé est apprécié par ses équipages et craint par ses ennemis. Pour le maintenir autant que faire se peut à niveau, les Allemands n’auront de cesse de l’améliorer afin qu’il continue à tailler des croupières à des chars bien plus puissants et modernes.

Propaganda Panzer

Les fausses Wunderwaffen

Tout au long de la Seconde Guerre mondiale, les différents belligérants vont chercher à donner de fausses informations à leurs ennemis afin de les induire en erreur quant au matériel militaire prêt à entrer en service. Cette propagande parfois grossière touche également le domaine des chars d’assaut, dans lequel les Allemands vont tenter se faire passer pour plus puissants qu’ils ne le sont réellement.

+ Obusier automoteur de 155 mm Lorraine

Le renouveau avorté

Après-guerre, l’Armée française est majoritairement équipée de matériels américains, comme des canons automoteurs 105 mm Howitzer Motor Carriages M7 Priest. L’état-major de l’Armée (EMA) demande alors le développement d’un engin d’appui national doté d’un obusier de 155 mm.

+ La motorisation du FCM 2C

De l’inédit sur le mastodonte français

Symbole d’une conception ancienne, anachronisme de taille gigantesque en 1940, le char FCM 2C (FCM pour Forges et Chantiers de la Méditerranée) reste assez peu connu, car il n’a eu aucun rôle durant les Première et Seconde Guerres mondiales, et seuls dix exemplaires ont été produits au début des années 1920 (il n’en reste que 8 opérationnels en mai 1940). Fruit d’une longue conception et de l’imagination du général Estienne, ce blindé devait pouvoir franchir le système défensif allemand par une attaque frontale et assurer la victoire pour la campagne planifiée en 1919. La découverte de photos inédites dans les archives américaines nous donne l’occasion de revenir sur l’histoire de ce matériel d’exception, notamment sur sa motorisation.

+ T 34/85 Obr.1944

Une sérieuse remise à niveau

Le char moyen soviétique T-34/85 a sans nul doute contribué à la défaite du III. Reich. Puissant, mobile, correctement protégé, ce blindé a considérablement réduit le différentiel technologique qui existait avec le Panzer V Panther tout en conservant l’essentiel de ses points forts, comme sa rusticité (qui compense sa médiocre fiabilité), sa simplicité d’assemblage… Néanmoins, sa genèse s’avère assez complexe, notamment au niveau de son armement, lequel causera bien des sueurs froides aux ingénieurs russes chargés de donner une « deuxième » jeunesse à ce tank mythique.

Befehlspanzer III Ausf. K

Se fondre dans la masse 

 

Dans l’article publié dans le Trucks’n Tanks n° 61 sur les chars de commandement allemands, nous émettions des doutes quant à l’existence du Befehlspanzer III Ausf. K. Après quelques recherches supplémentaires et l’aide de l’un de nos auteurs, Loïc Charpentier, habitué des colonnes de Batailles & Blindés, ces doutes n’ont plus lieu d’être ! Retour en forme de complément d’informations sur un véhicule qui a bel et bien été déployé par la Wehrmacht.

+ FV4201 Chieftain

Le colosse aux pieds d’argile

En 1956, le Conseil général de l’état-major de l’Armée britannique analyse la répression de l’insurrection de Budapest par l’Armée soviétique. Cette dernière déploie alors en nombre des chars T 54, dont l’allure moderne rend les blindés anglais alors en service obsolètes, Centurion en tête. En urgence est alors accéléré le développement d’un Main Battle Tank (MBT) capable de rivaliser sur le champ de bataille européen.

Kleinst-U-Boot Seeteufel

Le sous-marin à chenilles

Au printemps 1942, des plans de torpilles humaines ou de sous-marins de poche sont proposés, mais la Kriegsmarine(marine de guerre allemande) ne s’y intéresse pas. Ce n’est que lorsqu’elle apprend que les Alliés concentrent en Angleterre armes et hommes pour débarquer en Europe qu’elle commence à changer d’avis : ces drôles d’engins pourraient très bien remplacer au pied levé le U-Boot côtier Typ XXIII qui tarde à sortir des chaînes de production.

+ Actualité du monde militaire

- Les nouveaux chars espagnols

En 1984, le Ministerio de Defensa (ministère de la Défense espagnol) décide de lancer la construction d’un char national, le Lince, pour remplacer ses vieux AMX-30E et M47/M48 Patton. En 1989, son annulation oblige l’Ejercito de Tierra (armée de Terre espagnole) à trouver une autre solution, et elle choisit d’acquérir des Leopard 2A6. Toutefois, avant que les transferts de technologie ne soient effectifs, elle opte pour la location de modèles A4 afin d’assurer la transition.

Suicide Vehicle-Borne Improvised Explosive Device

En Syrie et en Irak, l’État islamique (EI) utilise régulièrement des véhicules piégés en vue de commettre des attentats contre des civils. Cette politique de la terreur se double, en outre, d’un usage militaire conséquent, avec des pilotes suicides, afin de pallier l’absence de moyens militaires lourds face aux différentes coalitions qui le combattent.

- Musée de la Gendarmerie Nationale

Situé à Melun, dans le département de Seine-et-Marne (région Île-de-France), le Musée de la gendarmerie nationale présente une collection variée d’uniformes, d’armes, d’insignes, de photographies et d’autres documents de cette police d’État à statut militaire. Outre l’histoire de la gendarmerie française, ce musée consacre également une partie de ses locaux à une exposition temporaire, unique et sans précédent, dédiée aux « gendarmeries du monde », l’un des plus puissants systèmes de sécurité intérieure de la planète.

- Tank biathlon 2017

Du 29 juillet au 12 août 2017, pour la quatrième année consécutive, la Fédération de Russie a organisé une compétition mettant en lice des Main Battle Tanks (MBT) aux mains d’équipages venus de plusieurs pays.

- Actualité du livre

Lingua

FRANCESE

Illustrazioni

Riccamente illustrato

Misure

21 x 30

ISBN